Agenda de l’automne 2015

L’équipe de Quai Est serait heureuse de vous retrouver aux manifestations suivantes, en préfiguration de la biennale Koltès 2016.

Jeudi 12 novembre 2015

Le comique dans « Le retour au désert », de B.-M. Koltès / « rire de ce qu’on ne dit pas ».

Conférence-débat

animée par André Petitjean, Professeur des Universités, et Jean de Pange, comédien et metteur en scène Cie Astrov.

« J’ai toujours voulu écrire des comédies. Je crois que mes pièces sont plus drôles que la façon dont elles ont été montées. Patrice Chéreau est quand même profondément pessimiste, et je crois que, si on tombait sur un metteur en scène drôle, on pourrait beaucoup plus rire. » (B-M. Koltès, 1999)

Afin de vérifier les propos de l’auteur, André Petitjean et Jean de Pange évoqueront les différentes formes de comique présentes dans la pièce. Ce qui permettra d’interroger cette œuvre qui mêle réalisme et fantastique, engagement satirique et bouffonnerie drolatique, et de mesurer son actualité.

Dans la cadre de la Porte des Allemands, à partir de 18h00. Entrée libre.

Mercredi 18 novembre 2015

Théâtre de Thionville, représentation de la pièce programmée par le Nest

« Le retour au désert »,

par la Comédie de Saint Etienne.

Mise en scène : Arnaud Meunier

Catherine Hiegel et Didier Besace incarnent le duo central d’une fable à l’humour noir qui se passe à Metz et qui convoque zones d’ombre de la mémoire des revenants.

Quai Est vous emmène au théâtre. Départ en bus à 17h45, sur le parking de l’espace Bernard -Marie Koltès, île du Saulcy à Metz.

Transport gratuit. Retour vers 22h30.

Prix des places : 10 euros.

Imprimer, remplir et retourner le bulletin de réservation obligatoire à télécharger (cliquez ici).

Mardi 24 novembre 2015

Au FRAC Lorraine, 49Nord-6Est,

lecture du texte « Le fond des choses »

de Léonora Miano, par la comédienne Astama Lafosse, en présence de l’auteure.

En partenariat avec Quai Est.

Une relecture froide et saisissante de notre histoire coloniale.

A partir de 19h00. Entrée libre.

Retour dans le temps

La biennale 2014